Haut potentiel intellectuel – Diagnostic, test de QI et bilan psychologique

Sandrine ChalatHPI, News, Psychologie, Wercury Psychologie

Haut Potentiel Intellectuel – Test de QI et Bilan

Pour un adulte à haut potentiel intellectuel (HPI) qui n’a pas encore été identifié, passer un test de QI (Quotient Intellectuel) relève souvent d’une démarche de recherche de sens et de solutions à une souffrance et à des questionnements de longue durée.

Il en découle que le test de QI n’est pas un aboutissement pour l’adulte HPI ignorant ses spécificités.

D’ailleurs le test de QI est intégré dans une évaluation globale de la personne. En d’autres termes, il est un des instruments utilisés pour mettre en relief les spécificités des fonctionnements psychologiques d’une personne par rapport à son groupe d’âge de référence.  Ainsi, le diagnostic d’un fonctionnement à haut potentiel intellectuel inclut un test de QI dans un bilan psychologique.

En somme, le diagnostic de l’adulte HPI peut être envisagé comme une étape. Cette étape est faite d’une meilleure compréhension de soi, de la reconnaissance d’une appartenance mais aussi de la construction d’une légitimité dans sa différence.

 

DECIDER DE PASSER UN TEST DE QI

Pour de nombreux adultes HPI qui s’ignorent, la simple évocation d’une évaluation est anxiogène.

En effet, les situations d’évaluations entrent en résonance avec leurs fonctionnements  psycho-socio-affectifs spécifiques ainsi qu’avec leur histoire personnelle.

De ce fait, la perspective d’être évaluée/évalué sur son intelligence est chargée d’hésitations, d’inquiétudes et de doutes mais aussi, fort heureusement, d’espoir. Aussi, c’est fermement accrochés à l’espoir d’avoir des réponses à leur souffrance que les adultes HPI non diagnostiqués consentent à passer le test de QI.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, il est important de s’adresser à une psychologue professionnelle. En Suisse une psychologue affiliée à la FSP. La psychologue doit être formée à la passation et à l’interprétation du test, mais également capable d’accompagner la personne dans cette étape sensible d’identification et d’évaluation du haut potentiel intellectuel.

Rappelons que seul le test de QI réalisé par une psychologue permet de poser le diagnostic de haut potentiel intellectuel.

 

LE DIAGNOSTIC AU CABINET WERCURY

Le test de QI et le bilan consistent en plusieurs rencontres. En général 3 rencontres suffisent :

  • La 1ère permet de recueillir la demande et d’identifier les spécificités personnelles
  • La 2e est réservée aux tests
  • La 3e est dédiée aux résultats et à leur explication

Le test de QI est une mesure cognitive de l’intelligence. C’est-à-dire une mesure des processus mentaux impliqués dans la connaissance. Le WAIS IV (Échelle d’intelligence de Wechsler pour adultes) est le test usuel pour les personnes de 16 à 79 ans et 11 mois.

Le bilan est complété par les informations recueillies pendant l’entretien (l’anamnèse), par les observations de la psychologue ainsi que par d’autres évaluations ou tests susceptibles d’affiner et de compléter les résultats. Cet ensemble vise à aborder le haut potentiel sur un versant plus qualitatif que statistique.

Ainsi, c’est la psychologie de l’adulte qui est évaluée dans son ensemble. L’évaluation met en perspective le rapport aux autres et au monde de la personne ainsi que les influences et expériences importantes qui ont impacté le développement de son potentiel. L’idée est de construire un portrait nuancé de la personne évaluée qui soit aussi proche que possible de ses fonctionnements au moment du test.

 

BIEN PLUS QU’UN SCORE DE QI

Le bilan va au-delà du score de QI.

La psychologue établit le bilan sur la base de l’ensemble des informations recueillies. La restitution de l’évaluation est un moment important pour la personne testée.

En premier lieu, le test confirme ou infirme le fonctionnement à haut potentiel intellectuel. Un fonctionnement à haut potentiel intellectuel est confirmé à partir d’un score de QI de 130.

Le bilan tient compte du score global, des scores intermédiaires, du contexte de passation (par exemple l’état émotionnel de la personne au moment du test), des spécificités individuelles et des limites du test. La psychologue détaille les ressources (ou forces) ainsi que les facteurs de vulnérabilité.

 

ET APRES L’EVALUATION ? 

Les jours suivants la restitution des résultats du bilan sont particuliers. En effet, ils correspondent à un premier niveau d’intégration de l’information reçue par la personne testée.

Dans cette période, la personne diagnostiquée à haut potentiel intellectuel ressent parfois le besoin de redemander des explications ou des clarifications sur le bilan. C’est pourquoi, je réponds volontiers à vos interrogations dans les semaines suivants le test.

Enfin, je propose un rendez-vous optionnel après environ 4 semaines. Il est utile pour faire le point sur le processus d’intégration à l’oeuvre depuis l’annonce et pour réactiver les ressources en lien avec l’expression du potentiel parfois mis en sommeil pendant de nombreuses années.

Des accompagnements de transition sont parfois envisagés pour soutenir l’intégration.

Contact et info:
+41 (0)76 739 61 90
info@wercury.ch

Où nous trouver?
À 200m de la gare de Fribourg.
Avenue de Tivoli 4, 1700 Fribourg

 

Partagez cet article !